Intelligence et artifice

g.aleveque

Guillaume ALEVEQUE,
Former Fyssen 2014

Intelligence et artifice
Le Magicien d’Oz ou la simulation de l’interaction humain-machine

La recherche en Intelligence Artificielle repose sur des spécificités, que les grands débats qui accompagnent son développement depuis les années 1950 expriment sans toutefois permettre de les circonscrire avec précision. En s’intéressant aux pratiques scientifiques elles-mêmes et en particulier à une forme d’expérience qui est propre à ce champ d’études, cet article montre comment la tension que représente le rapprochement de la machine à l’être humain peut produire des formes de ritualisation au sein de la science. Apparue dans les années 1970, la technique du Magicien d’Oz est en effet fondée sur l’interaction d’un humain avec une machine simulée dans le but d’anticiper les progrès de l’informatique et leurs conséquences. En jouant le rôle du programme, le chercheur matérialise une innovation irréalisée qui renvoie à un non-humain – l’IA – dont on projette l’existence future.

Mots-clés :Intelligence artificielle, Expérience, Ritualisation, Interaction humain-machine, Simulation
Keywords :Artificial Intelligence, Experimentation, Ritualization, Human-Computer Interaction, Simulation

Dans le cadre de ses recherches en anthropologie Guillaume Alevêque a notamment étudié les logiques d’innovation rituelle en interrogeant les relations entre jeu et ritualisation, qu’il s’agisse des mouvements de revitalisation culturelle en Polynésie française, ou des expériences scientifiques en Intelligence artificielle.