Les îles Kerkennah et la question du sel d’Afrique du Nord

Katia S

Katia Schörle
(CNRS, Centre Camille Jullian)
Bénéficiaire d’une subvention de recherche en 2020

Séminaire Déplacements et circulations dans la Méditerranée antique de Cecilia D’Ercole (Directrice Directrice d’études de l’EHESS, Directrice de l’UMR 8210 ANHIMA – Anthropologie et histoire des mondes antiques. Chaire : Échanges, interactions culturelles en Méditerranée antique
Recevoir le lien Zoom : ici

Le seminaire 2020/2021 se focalise sur l’enquête sur les circulations et les déplacement collectifs et individuels, libres ou sous contrainte, qui se produisent dans la Méditerranée antique. Selon la pratique habituelle de cette enquête, plusieurs outils d’interprétation et plusieurs documents (textes, objets, images) seront étudiés pour éclairer ces phénomènes de circulations ( de personnes et d’objets, d’idées et de savoirs) sur la longue durée, depuis l’époque grecque archaïque jusqu’à la période romaine impériale. Le séminaire privilégiera également les déplacements de connaissances, la circulation des savoirs spécialisés et des figures professionnelles qui les représentent, voire l’importation et la circulation des espèces végétales, les compétences techniques qui les accompagnent et les constructions culturelles qui en découlent.

Dans le cadre du séminaire, Katia Schörle dressera un bilan de l’état des connaissances à propos de la question de l’exploitation du sel durant les périodes antiques en Afrique du Nord, et posera les jalons de la recherche sur les îles Kerkenna, et les perspectives des recherches entamées et à venir.Katia Schorle

Archéologue et historienne, Katia Schörle a obtenu son doctorat en archéologie à l’Université d’Oxford en 2015. Actuellement en poste au CNRS au Centre Camille Jullian (Aix Marseille Université) ses recherches visent à offrir une vision renouvelée de l’économie en Méditerranée antique et romaine et s’inscrivent souvent dans une perspective de longue durée. Elle s’intéresse à l’occupation et à l’exploitation du littoral méditerranéen, à travers toutes ses formes : l’urbanisme des villes portuaires, des villas maritimes, l’exploitation du territoire et de ses ressources, l’architecture des infrastructures à but commercial et à la pratique du commerce en Méditerranée. La Bourse de Recherches Fyssen 2021 lui permet de travailler sur l’exploitation du sel dans les îles Kerkenna en Tunisie sur les temps longs, de la préhistoire à nos jours, avec le concours d’Ali Drine (Institut National du Patrimoine, Tunisie).

Seminar Movements and circulations in the ancient Mediterranean by Cecilia D’Ercole (Director of studies of EHESS, Director of UMR 8210 ANHIMA – Anthropology and History of the ancient worlds. Chair: Exchanges, cultural interactions in the ancient Mediterranean

The 2020/2021 seminar focuses on the investigation of movement both collective and individual, free or under duress, which occured in the ancient Mediterranean. According to the usual practice, several interpretative tools and documents (texts, objects, images) will be studied to shed light on these circulation phenomena (of people and objects, of ideas and of knowledge) over the long term, from Archaic Greek times to Imperial Roman times. The seminar will also favor the movement of knowledge, the circulation of specialized knowledge and the professional figures who represent them, including the import and circulation of plant species, the technical skills that accompany them and the cultural constructions that result from them.

As part of the seminar, Katia Schörle will take stock of the state of knowledge on the question of salt and its exploitation during ancient times in North Africa, and will lay the groundwork for research on the Kerkenna Islands, and present the perspectives of the research that has started and that to come.

Archaeologist and historian, Katia Schörle obtained her doctorate in archeology at the University of Oxford in 2015. Currently working at the CNRS at the Centre Camille Jullian (Aix Marseille University), her research aims to offer a renewed vision of the economy in the ancient Mediterranean and often have a long-term perspective. She is interested in the occupation and exploitation of the Mediterranean coast, through all its forms: the town planning of port cities, maritime villas, the exploitation of a territory and its resources, the architecture of the infrastructure to commercial purpose and the practice of trade in the Mediterranean. The Fyssen Research Grant 2021 allows her to work on the exploitation of salt in the Kerkenna Islands in Tunisia over the long term, from prehistory to the present day, with Ali Drine (National Institute of Heritage, Tunisia).